Rachat de crédit : renégocier son crédit immobilier est plus que jamais recommandé !

rachat de crédit

Rachat de crédit : renégocier son crédit immobilier est plus que jamais recommandé !

Août 22, 2019 Actualité par Anna

Si vous souhaitez  souscrire un rachat de crédit avantageux, c’est le moment ou jamais !  En mars, les taux de prêt ont baissé de façon incroyable, au point de rendre banals les taux records de 2016. Il est actuellement possible de contracter  un crédit immobilier à  1,55% qui s’étale sur 20 ans.  Mais même au-delà de cette durée,   les taux  peinent  à dépasser les  1,75%.

Comment souscrire un rachat de crédit immobilier au meilleur taux ?

Vous devez respecter trois conditions pour optimiser vos chances d’obtenir un bon regroupement de prêts. D’abord, vous devez absolument garantir que vous êtes en mesure de régler toutes vos dettes en cours durant le premier tiers de la durée du rachat que vous vous apprêtez à souscrire. Ainsi, pour un prêt s’étalant sur 20 ans, il vous faut rembourser l’intégralité des intérêts durant les six premières années.

Mais avant tout, gardez à l’esprit que  la différence  entre les taux proposés par votre future banque et votre ancienne banque doit se situer entre 0,7% et 1%. Autrement, vous n’en tirerez pas de bénéfices et donc pas de possibilités d’économiser.  Enfin, vous devez tenir compte du montant à emprunter. Si vous souhaitez accéder à un crédit au meilleur taux, empruntez une somme qui dépasse largement le seuil des 75 000 euros !

Qu’est-ce qu’implique concrètement une baisse du taux de son crédit ?

Bien que difficile à croire, il est maintenant possible de souscrire un rachat de crédit immobilier avec un taux de  1,3%. Prenons un exemple, un emprunteur ayant contracté un emprunt de 200 000 euros  à un taux de 2,25% en 2015 doit normalement payer à peu près  55.500 euros d’intérêts, soit l’équivalent de près de 1000 euros  à débourser chaque mois. S’il décide de faire racheter ce même prêt actuellement, à compter de ce mois d’avril, il lui est possible de demander un taux de 1,3%  malgré son  capital restant dû d’environ 171 000 euros.

En se référant à ce même exemple, quels sont les avantages à attendre ? D’abord, comme il est question de consolidation d’emprunts, l’emprunteur profite d’une mensualité unique et peut, s’il le désire écourter la durée de son prêt. Sachant que qui dit durée de remboursement réduite dit réduction du coût total d’un crédit.  Si notre emprunteur avait 16,5 années pour rembourser et qu’il décide de le faire en 15 années, il fait une économie de plusieurs milliers d’euros. À peu près dans les 16 000 euros si l’on considère la diminution du montant des mensualités et celui du coût total.

Toujours pour cet exemple, le résultat bien qu’approximatif tient compte des frais prélevés par l’établissement prêteur ainsi que les  indemnités de remboursement d’emprunt anticipé. Pour vous éclairer un peu plus, les banques effectuent deux calculs différents afin de déterminer les indemnités évoquées dernièrement. Ils représentent soit  3% du capital restant dû soit la valeur de 6 mois d’intérêts. D’une manière générale, les établissements prêteurs optent pour le montant le moins élevé.

Nous allons prendre un second exemple afin de mieux illustrer nos explications. Un emprunteur a contracté un crédit immobilier de 300 000 euros  en 2016, d’une durée 25 ans et avec un taux de 2,3%. Le coût de son crédit est de 94 751 euros  et  ses mensualités s’élèvent à 1 316 euros.  Voyant les taux baisser de manière fulgurante, il veut faire racheter son emprunt ce mois d’avril 2019. Sachant qu’il lui reste à payer 281 047 euros. Mais, il ne pourra faire des économies que s’il réussit à obtenir un taux de 1,55%.

parAnna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *